Longines-big.jpg "Mettre le cheval au cœur de la ville, faire connaître ce sport extraordinaire où un cavalier et son cheval franchissent ensemble des obstacles de plus de deux mètres ; c’est un événement ouvert à tous et accessible, les tribunes sont gratuites sur l’ensemble des trois jours."

C’est sur le Champs-de-Mars que va se tenir l’événement fin juin et les obstacles seront signés Jean-Michel Wilmotte, qui va s’inspirer de la Tour Eiffel, mythique symbole de la France.

Une jeune femme en uniforme est là : capitaine, elle représente l’Ecole Militaire, dans la cour de laquelle, les vans seront installés.
Longines, partenaire privilégié, fournit le service de chronométrage, Alain Ducasse avec Frédéric Vardon prévoient un restaurant éphémère qui proposera des plats épurés et goûteux, à base de produits de saison, poissons issus de la pèche raisonnée et légumes de petits producteurs.

JonOne graffeur américain, qui a réalisé l’affiche, nous dit quelques mots en français qui réjouissent par leur fraîcheur : "Je voulais réaliser quelque chose de joyeux parce qu’on s’amuse à Paris et le cheval est un animal mythique pour moi, alors je n’aime pas le manger. Quand j’étais petit, je peignais les métros, les "iron horses" (chevaux de fer), aujourd’hui j’ai peint le cheval."

Suite à une question de fan, Guillaume Canet assis à côté de Philippe Rozier, veut bien concourir mais n’a pas de cheval. Il demande à son voisin s’il peut lui en trouver un et l’annonce de sa participation à l'événement est faite en direct.

(en photo : Virginie Coupérie-Eiffel, présidente et fondatrice du Longines Paris Eiffel Jumping)
Photo de Guillaume Canet © J Rodrigues/RB Presse


Longines Paris Eiffel Jumping 30 juin / 2 juillet 2017 >>
Café de l’Homme >>
JonOne >>
Guillaume Canet >>
Philippe Rozier >>


Hôtels design à Paris