Chaque année, en marge du Festival de Ravenne et pour l’ouvrir à l’international, les Routes de l’Amitié donnent un concert dans une ville choisie pour son actualité difficile ou son besoin d’être écoutée et distinguée : un concert, dirigé par Riccardo Muti est donné, mixant musiciens et chœurs des deux nations, pour établir des « ponts de fraternité ».

Le 14 juillet 1997, Sarajevo, ville martyre à peine sortie de la guerre, fut choisie pour le premier concert des Routes de l’Amitié. Riccardo Muti explique : « Pour Sarajevo, j’avais choisi le Chant des esprits sur les eaux de Schubert et l’Héroïque de Beethoven, et nous avons joué une œuvre composée par un compositeur de Bosnie Herzégovine.

Il y avait des musiciens serbes, croates et italiens, plusieurs religions, des chrétiens, des juifs et des musulmans ; certains ne parlaient pas l’italien et d’autres ne parlaient pas le serbo-croate. Dès que l’on a commencé à jouer ensemble, la barrière de la langue n’a plus existé, il n’y a plus eu de frontières et on a pu ressentir la puissance du lien universel de la musique. »

Suivront les villes de Beyrouth, Jérusalem, Moscou, Erevan ou Istanbul et en 2013 un concert en hommage aux victimes des zones touchées par le séisme de l’Emilie à Mirandola.
En 2017, le concert des Routes de l’Amitié est prévu le 8 juillet au Palazzo Mauro de Andre, avec l'orchestre Giovanile Luigi Cherubini.

Festival de Ravenne (du 25 mai au 23 novembre 2017) >>

Hôtels design et chambres d'hôtes déco