Après l’emprisonnement de Nicolas Fouquet, le château est mis en vente en 1705 et habité pendant deux siècles. Alfred Sommier l’acquiert en 1875 et commence une restauration complète encore poursuivie aujourd’hui par ses descendants directs, le Comte et la Comtesse de Vogüé épaulés par leurs trois fils. Situé à moins d’une heure de Paris, c’est l’un des derniers châteaux privés de la région, ce qui lui donne la liberté de réaliser les rêves les plus ambitieux.

Devant le château, six hélicoptères peuvent atterrir en même temps, la collection rare d’équipages du Domaine est conseillée pour la découverte du parc, il est même possible de louer le château pour une soirée avec un feu d’artifice privé dans les jardins, on est alors le maître des lieux.

Je suis accueillie avec une extrême courtoisie par la digne « descendante » de François Vatel, ex-intendant de Fouquet chargé au XVIIe siècle d’organiser fêtes et réceptions à Vaux-le-Vicomte. Elle est accompagnée de la community manager, car le château sait vivre avec son temps.

Elle me fait visiter son bureau, le même que celui de Vatel et tout comme lui, fait déménager les meubles, allumer un feu dans la cheminée, choisit les guides privés en fonction de la personnalité et la nationalité des convives, imagine des surprises d’après les goûts de invités, veille au bon déroulement des événements en s’adaptant au timing des hôtes, car rien n’est figé et rien n’est impossible.

Château de Vaux-le-Vicomte, événenements privés >>

Boutique hôtels en Ile-de-France